Modèle texte + photo à droite

Dans la bouche des athlètes, les adjectifs ne manquent pas au moment d’évoquer la piste autrichienne. Personne n’échappe à la règle, même les plus grands ont les souliers qui s’entrechoquent de frousse dans le cabanon de départ perché au sommet du mont Hahnenkamm. « La première fois, j’étais à deux doigts d’entrer dans le club de ceux qui redescendent en télécabine », lâche le quintuple vainqueur de l’épreuve, le Suisse Didier Cuche.